La Fifa centralisera les droits des éliminatoires de Coupe du monde

Damien MEYER / AFP

Quinze jours après son arrivée dans les instances du football africain en tant que déléguée générale de la Fifa pour une durée de six mois, la Sénégalaise Fatma Samoura vient de demander par écrit aux 54 présidents des fédérations africaines de confier à la Fifa la commercialisation des droits des éliminatoires africaines des deux prochaines coupes du monde, celles de 2022 et 2026. Les présidents des fédérations devront s’exécuter avant le mercredi 21 août. Mais ce courrier suscite des réactions contrastées en Afrique.

C’est une simple lettre datée du mardi 13 août qui suscite un certain émoi dans le football africain. Une lettre très officielle, avec en-tête de la Fifa, signée Fatma Samoura en sa qualité de secrétaire générale de la Fédération internationale du football. Évoquant le souhait des 54 fédérations africaines de centraliser les droits de diffusion des éliminatoires pour les deux prochaines Coupes du monde, celles de 2022 et 2026, Fatma Samoura leur propose de donner par écrit un « mandat irrévocable » à la Fifa pour commercialiser ces droits.

Dans sa lettre, elle laisse entendre que cette démarche pourrait leur garantir un montant équivalent au double de ce qu’elles avaient reçu pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018, et s’engage à leur verser la totalité des sommes récoltées après déduction des seuls frais engagés. Les présidents des 54 fédérations doivent retourner le formulaire signé avant le mercredi 21 août.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire