Côte d’Ivoire: Le roi du coupé-décalé DJ Arafat s’est tué en moto

Le chanteur ivoirien DJ Arafat, star du coupé-décalé, est mort ce lundi 12 août des suites d’un accident de la circulation survenu dans la nuit, a annoncé la Radio-Télévision ivoirienne (RTI) sur son compte Twitter.

Victime d’un accident de moto, l’artiste ivoirien DJ Arafat est mort à l’âge de 33 ans.

Selon des messages et des photos qui circulent sur les réseaux sociaux, DJ Arafa pilotait une moto lorsqu’il a percuté une voiture dans la nuit. Cet amoureux de la vitesse avait d’ailleurs appelé son dernier single Moto Moto.

 

« On est tous sous le choc »

Le ministre ivoirien de la Culture Maurice Kouakou Bandaman « présente ses condoléances à la famille et aux mélomanes », et des dispositions seront prises pour « un hommage à l’artiste », selon un communiqué diffusé par la RTI.

« On est tous sous le choc », a témoigné auprès de l’AFP Ickx Fontaine, producteur et spécialiste du hip hop. DJ Arafat était « au top niveau depuis 15 ans et son premier tube Jonathan. C’était impressionnant ». « C’était un vrai chanteur et un batteur (…) il a donné un nouveau souffle au coupé-décalé », a-t-il estimé.

Désigné « meilleur artiste de l’année » aux Awards du coupé-décalé en 2016 et 2017, DJ Arafat s’était imposé comme la figure emblématique du mouvement, malgré ses clashs à répétition sur les réseaux sociaux et une sombre affaire de violence conjugale.

Par Europe1 .fr avec AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire