Demain ne meurt jamais (France 2) Bond, entre mythe et réalité

Sorti en 1997, ce 18e James Bond, le deuxième avec Pierce Brosnan, plonge l’agent de Sa Majesté au coeur d’une crise mondiale. Décryptage et petite mise au point des idées reçues sur les agents secrets.

Des agents, hommes ou femmes, sont formés pour soutirer des informations à leurs conquêtes, comme ce séducteur de Bond…

VRAI & FAUX : Dans Demain ne meurt jamais, 007, incarné par Pierce Brosnan, est fortement mis à contribution pour charmer l’une de ses anciennes conquêtes, jouée par Teri Hatcher. Avec l’aval de sa chef, M ! Difficile de savoir exactement ce qu’il en est sur le terrain, mais il ne paraît pas incroyable qu’un agent utilise tous les moyens pour arriver à ses fins, et obtenir des informations. En Russie, la technique dite du Kompromat est ainsi connue. Elle consiste à piéger et à faire pression, via des documents compromettants. En 2009, le FSB, successeur du KGB, a fait fuiter des vidéos montrant un diplomate, supposé agent de la CIA, en galante compagnie. Les États-Unis ont protesté et argué que les images étaient truquées.

Il existe une section du MI6 où les agents double zéro, comme 007, ont une « licence to kill » (un permis de tuer) sur le terrain…

VRAI & FAUX : Le personnage imaginé par l’écrivain Ian Fleming, en 1953, mélange allègrement les profils des agents chargés de recueillir des informations avec ceux des militaires des forces spéciales, notamment ceux du Special Boat Service (SBS) ou Special Air Service (SAS). Ces commandos peuvent être amenés à éliminer des cibles, dans le cadre de leurs opérations. =

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire