Hong Kong: Carrie Lam annonce le retrait du texte sur les extraditions

Une annonce très attendue

Depuis juin, la foule habillée de noire fait la Une des médias du monde entier. Et ce mercredi 4 septembre, la cheffe de l’exécutif à Hong Kong a annoncé le retrait du projet de la loi qui a mis le feu aux poudres. Un projet de loi sur l’extradition qui a fait descendre des millions de hongkongais dans la rue.

La cheffe de l’exécutif hongkongais a annoncé que le projet de loi controversé sur les extraditions vers la Chine allait être définitivement retiré, une concession majeure aux manifestants pro-démocratie.

« Le gouvernement retirera officiellement le projet de loi afin d’apaiser complètement les inquiétudes de la population. Le secrétaire d’État chargé de la sécurité déposera une motion en ce sens dès la reprise des travaux parlementaires », a déclaré Carrie Lam dans une vidéo diffusée par ses services.

« Ensuite, nous soutiendrons résolument le travail de l’Inspection générale de la police nationale : en plus des experts étrangers, j’ai nommé deux nouveaux membres au sein de cette institution et je m’engage à ce que le gouvernement suive au plus près les recommandations qui seront contenues dans son rapport. », a expliqué la dirigeante pro-Pékin.

« Troisièmement, mes principaux conseillers et moi-même allons nous rapprocher de la population afin d’engager un dialogue direct : les citoyens venus de tous les horizons, de toutes les classes sociales, sont invités à exprimer leur opinion et à partager leurs difficultés. Nous devons trouver un moyen de soulager les maux de la société et d’imaginer les bonnes solutions, car après deux mois de mouvement social, il est évident que le mécontentement s’étend bien au-delà de ce projet de loi. »

La Bourse, elle, a déjà réagi et s’est envolée dans la perspective de cette annonce. L’indice a bondi de plus de 3% après la publication des articles dans la presse locales. E