L’Etat ivoirien s’oppose à la libération sans condition de Gbagbo

L’Etat de Côte d’Ivoire a déposé une demande auprès de la Cour pénale Internationale (CPI) pour s’opposer à la libération sans condition de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, acquitté en 1ère instance mais en liberté surveillée en Belgique en raison d’un appel de la Procureure.

“La République de Côte d’Ivoire sollicite l’autorisation de la Chambre d’appel de pouvoir présenter des observations écrites sur la requête (…) de Laurent Gbagbo visant à la remise en liberté sans condition de celui-ci”, écrivent les avocats Jean-Pierre Mignard et Jean-Paul Benoit qui demandent à la Cour de “rejeter la requête déposée”.

Dans leur courrier de 7 pages déposé le 25 octobre, les deux avocats promettent au cas où la Cour l’accepte de “transmettre un document plus complet” qui viendrait étayer cette demande de rejet de la libération sans condition de Gbagbo.