Les Shebab attaquent une base militaire au Kenya : trois Américains tués

Les combattants du groupe islamiste somalien des shebab ont attaqué dimanche à l’aube une base militaire américano-kenyane à Lamu, dans le sud-est du Kenya, près de la frontière avec la Somalie, tuant trois Américains. Les autorités ont affirmé que 4 terroristes ont été tués et 5 complices présumés arrêtés. Ce dimanche soir, le commandement américain en Afrique, Africom a précisé à l’AFP que les trois personnes décédées étaient de nationalité américaine. Deux autres employés du Pentagone ont été blessés. Dans un état stable, ils sont en train d’être évacués. Washington avait accusé les islamistes d’exagérer les faits afin de maintenir leur réputation, tout en précisant qu’une enquête était en cours pour évaluer les dégâts. Les autorités kényanes avaient de leur côté déclaré qu’aucun soldat n’avait été touché. D’après un rapport de police interne vu par l’AFP, deux avions Cessna, deux hélicoptères américains et « plusieurs véhicules américains » ont été détruits. Le responsable de la police locale, Irungu Macharia, a déclaré que cinq personnes avaient été arrêtées près du camp et étaient interrogées. Pour leur part, les shebab ont affirmé que 17 Américains et neuf soldats kényans avaient été tués. Dans un communiqué, les shebab ont écrit qu’ils avaient « attaqué avec succès la base militaire très fortifiée et avaient pris le contrôle d’une partie de la base ».