A Brétigny : la République en Marche se lance dans la course

Jérémy Capaces est le candidat de la République en Marche à Brétigny. Sur sa liste, figure notamment la députée de la 3e circonscription de l’Essonne, Laëtitia Romeiro-Dias

Le fonctionnement « pyramidal » de Nicolas Méary depuis qu’il est devenu maire de Brétigny-sur-Orge en 2014 est dans le collimateur du cadre de La République en Marche. « Il lui est impossible de s’inscrire dans le cadre d’un travail politique collectif », explique Jérémy Capaces, directeur des opérations d’une société de télésurveillance aidant au maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées.

A ses yeux, comme celui de ses soutiens, le maire sortant est l’archétype de l’élu qui ne tient pas compte de l’avis des citoyens. « A peine après 3 ans de mandat, il s’est porté candidat aux élections législatives ce qui l’aurait conduit à abandonner son poste de maire. C’est dire le peu d’attachement qu’il porte à la ville de Brétigny et à ses habitants », rappelle cet homme de 35 ans marié et père d’un enfant.

Sur le plan du développement économique, il veut mettre un frein à l’implantation des zones logistiques qui n’apportent aucune valeur ajoutée aux emplois proposés à la population