Coronavirus : un couvre-feu est mis en place à Nice à partir de 20 heures


Nice passe à la vitesse supérieure. La municipalité a annoncé, vendredi 20 mars, l’entrée en vigueur d’un couvre-feu afin de durcir les conditions du confinement mis en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus, révèle le Journal du dimanche. A partir de 20 heures, et outre les autorités, seul le « personnel médical, ou social pour ceux qui font des visites à domicile de personnes fragiles pour le portage de repas » sera autorisé à circuler, indique le maire, Christian Estrosi (Les Républicains), au site de l’hebdomadaire.
L’édile précise qu’afin d’envoyer « un signal », la ville va également « faire baisser l’intensité de l’éclairage » public. « Et pour ceux qui pensent que cela pourrait faciliter les déplacements des délinquants, je les rassure : nous avons un réseau de caméras de vidéosurveillance à infrarouge : on repérera facilement ceux qui contreviendraient à ces mesures pour que nos policiers puissent leur tomber dessus », assure-t-il.

Un drone sermonne les promeneurs
Depuis le début du confinement, la municipalité n’a pas lésiné pour faire respecter les mesures de sécurité sanitaire.
« Rappel des consignes relatives à l’épidémie de Covid-19 : tous les déplacements hors du domicile sont interdits sauf dérogation. Veuillez respecter une distance de sécurité d’au moins un mètre entre chaque personne », répète l’engin piloté par la société Drone06, créée par un ancien policier.
« Nous avons un temps d’avance et l’expérience des autres pays. Profitons-en pour prendre de plus fortes mesures : interdiction de la fréquentation de tous les espaces publics, couvre feu… », martèle Christian Estrosi, qui réclame à l’Etat « plus de moyens » pour « les personnels prioritaires » notamment des masques et des tests de diagnostic.