Coronavirus à Nice: La pharmacienne, accusée de vente illégale de masques et de gel, sous contrôle judiciaire et interdite d’exercer

DANS SON OFFICINE – Une audience est programmée le 27 avril

La justice lui reproche d’avoir vendu à des particuliers du gel hydroalcoolique non conforme et des masques destinés à des structures et à des professionnels de santé en pleine épidémie du nouveau coronavirus Covid-19. La pharmacienne niçoise, mise en examen pour « mise sur le marché de substance ou mélange dangereux » et « pratique commerciale trompeuse », a été placée sous contrôle judiciaire jeudi. Une nouvelle audience est programmée le 27 avril. Une caution de 5.000 euros a également été fixée. Et une interdiction d’exercer a été prononcée à l’encontre de la patronne de cette officine, a précisé Xavier Bonhomme, le procureur de la République de Nice, à 20 Minutes.

La pharmacienne, dont l’établissement risque une fermeture administrative, encourt une peine de deux ans d’emprisonnement et 300.000 euros d’amende.