Donald Trump menace de suspendre le financement des États-Unis à l’OMS

La jugeant trop favorable à Pékin, Donald Trump a menacé, mardi, l’Organisation mondiale de la santé de suspendre la contribution financière des États-Unis et ce, en pleine crise du coronavirus.

En pleine crise du Covid-19, qui frappe de plein fouet les États-Unis, Donald Trump juge l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) trop favorable à Pékin. Lors du point presse quotidien à Washington, mardi 7 avril, le président américain a vivement critiqué l’OMS, menaçant de suspendre le financement américain des États-Unis.

« Nous allons suspendre (le versement) des sommes destinées à l’OMS », a déclaré le président des États-Unis. Quelques minutes plus tard, cependant, il a fait machine arrière dans une certaine confusion, en affirmant qu’il souhaitait seulement étudier cette possibilité. « Je ne dis que pas que je vais le faire mais nous allons examiner cette possibilité », a-t-il déclaré, contre-disant sa déclaration initiale.

Objet de la frustration présidentielle vis-à-vis de cette agence de l’ONU : son attitude vis-à-vis de Pékin. « Tout semble très favorable à la Chine, ce n’est pas acceptable », a-t-il déclaré. « Ils reçoivent des sommes énormes de la part des États-Unis », a-t-il insisté. « Ils ont critiqué la fermeture des frontières (aux personnes venues de Chine) quand je l’ai annoncée, et ils ont eu tort », a-t-il ajouté. « Ils ont eu tort sur beaucoup de choses », a-t-il martelé, sans donner plus de précisions.

Le milliardaire républicain avait déjà rédigé, mardi matin, un tweet particulièrement virulent à l’encontre de l’organisation. « L’OMS s’est vraiment plantée », a-t-il écrit. « Étrangement, ils sont largement financés par les États-Unis et pourtant très centrés sur la Chine. Nous allons nous pencher avec attention sur le dossier », avait-il ajouté.

Avec AFP et Reuters