« Notre expérience doit servir au pays »: le professeur Raoult se dit « heureux d’avoir accueilli Emmanuel Macron »

Critiqué par ses pairs pour des recherches sur un traitement contre le coronavirus jugées incomplètes, Didier Raoult a reçu jeudi la visite du président français, et en a profité pour rappeler les avancées menées par l’Institut marseillais qu’il dirige.

Le président français Emmanuel Macron a rendu visite jeudi au professeur Didier Raoult, directeur de l’Institut marseillais Méditerranée Infection, sous le feu des projecteurs et des critiques depuis le début de l’épidémie de Covid-19 en France. Cet établissement de soins et de recherches tente de trouver un traitement contre le Covid-19, notamment à base de la controversée hydroxychloroquine (un dérivé de la chloroquine, médicament contre le paludisme).

Sur son compte Twitter personnel vendredi, le médecin a posté une photo de lui marchant dans un couloir avec le président, accompagnant le cliché d’un message vantant les avancées de son institut.

« J’ai eu le plaisir d’accueillir hier le Président de la République Emmanuel Macron à l’IHU Marseille: un lieu qui met en synergie diagnostic, recherche et soin », écrit Didier Raoult, ajoutant ensuite: « Aujourd’hui, nous pouvons tester jusqu’à 4000 prélèvements par jour. Notre expérience doit servir au pays ».

L’établissement marseillais s’était fait remarquer fin mars après avoir lancé une campagne de dépistage massive du nouveau coronavirus, alors que les autorités recommandaient à l’époque de les utiliser avec parcimonie.

Mais Didier Raoult, et cet IHU, sont surtout connus pour des recherches controversées, menées sur un traitement contre le Covid-19 à base d’hydroxychloroquine. L’Institut a annoncé les conclusions positives jeudi soir d’une troisième étude sur le sujet, mais dès vendredi, plusieurs scientifiques ont déclaré rester très prudents sur ces recherches, pointant du doigt les failles méthodologiques de ces études.