Virus: près de 160.000 morts dans le monde, Trump met en garde la Chine

La pandémie de nouveau coronavirus a fait près de 160.000 morts dans le monde, et le président des Etats-Unis, pays le plus touché, a mis en garde samedi la Chine contre d’éventuelles « conséquences » si elle était « sciemment responsable » de l’épidémie.

Par ailleurs, un concert de soutien aux soignants réunissant des artistes du monde entier et retransmis en streaming a débuté dans la soirée. L’événement doit durer six heures avec la participation dans la nuit de samedi à dimanche de dizaines de stars parmi lesquelles la chanteuse adolescente Billie Eilish, les Rolling Stones et Taylor Swift.

En ce qui concerne le bilan mondial des victimes du coronavirus, le décompte réalisé samedi à 19h00 GMT par l’AFP à partir de données collectées auprès des autorités nationales compétentes et de l’OMS a établi que depuis l’apparition de la maladie en décembre en Chine, au moins 157.539 personnes ont perdu la vie dans le monde, pour l’essentiel en Europe où le cap des 100.000 morts a été franchi.

Aux Etats-Unis, pays le plus touché tant en nombre de morts (au moins 38.664) que de cas (au moins 732.197), des manifestations hostiles aux mesures de confinement adoptées dans certains Etats, encouragées dans des messages postés sur Twitter par le président Donald Trump, ont eu lieu samedi au Texas, dans le Maryland et le New Hampshire. Pendant que plus de la moitié de l’humanité reste à domicile afin de limiter la propagation du Covid-19, Donald Trump a ouvertement appelé à braver les règles de confinement. « Libérez le Minnesota! », « Libérez le Michigan! », « Libérez la Virginie », a-t-il tweeté. « Et sauvez votre formidable deuxième amendement. Il est assiégé! », a-t-il ajouté, en référence au droit des Américains à porter des armes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire