Coronavirus : des chercheurs suisses seraient sur le point de proposer un vaccin

Une équipe de chercheurs à l’université de Berne espère être la première à mettre au point un vaccin contre le Covid-19.

C’est une véritable course contre la montre. En pleine crise sanitaire, quel pays trouvera en premier un vaccin contre le Covid-19 ? Ce pourrait être la Suisse, comme l’explique Swissinfo. « Nous avons de réelles chances de réussir », a déclaré Martin Bachmann, responsable du service immunologie à l’université de Berne, lors d’une visioconférence avec l’Association des correspondants accrédités auprès des Nations unies (ACANU).

Contre le Covid-19, « un vaccin sûr et efficace est le seul outil permettant un retour du monde à un sentiment de normalité », a estimé le 15 avril le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. Problème : la plupart des spécialistes n’annoncent pas un vaccin avant l’an prochain. « Nous allons également devoir apprendre à vivre avec le virus. La population n’est pas immunisée, nous n’aurons pas de vaccin rapidement, probablement pas avant 2021 », avait d’ailleurs déclaré dimanche dernier le Premier ministre Édouard Philippe. « La Suisse est connue pour être un pays pragmatique, très intéressé à l’idée de trouver un compromis pour obtenir un vaccin plus vite », a cependant déclaré Martin Bachmann.

« Un vaccin unique »

Selon Martin Bachmann, ce délai court pourrait en partie s’expliquer par la possible facilité de production. « Ce vaccin est unique du fait de son immense extensibilité. Il y a la possibilité de produire des milliards de doses dans un court délai », a-t-il estimé, selon Swissinfo.

Comme le détaille toujours le média suisse, ce vaccin en cours de développement par l’équipe suisse est conçu selon une approche différente de celle des autres laboratoires. Il utilise en effet des « pseudo-particules virales », qui ne sont pas infectieuses, contrairement au virus lui-même, et qui permettent d’obtenir une bonne réponse immunitaire. Un prototype a été conçu en février, et a montré son efficacité sur des souris de laboratoire, avec une neutralisation du virus.

Obtenir une autorisation des autorités

Selon Swissinfo, l’Institut suisse des produits thérapeutiques (Swissmedic), chargé de surveiller le marché des produits thérapeutiques dans le pays, a confirmé qu’elle suivait l’évolution des recherches actuellement menées sur ce vaccin. Lukas Jaggi, l’un des porte-parole, a déclaré au média suisse que « dans cette situation exceptionnelle, nous devons envisager entre huit et 14 mois avant d’avoir un vaccin contre le nouveau coronavirus. » « Swissmedic donne une grande priorité à la rapidité. Mais la sécurité et la tolérabilité au vaccin viennent en premier. Il est donc important que les entreprises et les groupes de chercheurs contactent Swissmedic rapidement afin de les accompagner et les aider, avant qu’ils ne soumettent une demande d’autorisation », a précisé l’institut suisse dans un communiqué. En Suisse, plus de 28 000 personnes sont testées positives au Covid-19, et le pays déplore environ 1 400 morts.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire