Ce joueur qui organise une fête en plein confinement…

© Fournis par Sports.frJoie Moise Kean

La liste des «Covidiots» s’est allongée ce week-end. «Covidiots», c’est le surnom moqueur dont affuble désormais la presse anglaise les joueurs qui ne respectent pas les consignes sanitaires malgré la pandémie de coronavirus. Du tandem Serge Aurier-Moussa Sissoko, surpris ensemble pour un footing, à Kyle Walker, qui n’a pas hésité à inviter des call-girls chez lui, en passant par Nicolas Pépé, Alexandre Lacazette, David Luiz et Granit Xhaka, également pris en flagrant délit de non-respect du confinement, les exemples ne manquent pas.

Un nouvel exemple s’est ajouté à la liste ce week-end avec Moise Kean, qui n’a rien trouvé de mieux qu’organiser une fête chez lui et envoyer des vidéos de cette sauterie sur Snapchat. De quoi s’attirer les foudres de ses dirigeants, Everton se fendant d’un communiqué pour dénoncer ce comportement.

Sanction disciplinaire en vue

«Everton est consterné d’apprendre que l’un de ses joueurs est impliqué dans un tel incident et qu’il a ignoré les mesures du gouvernement lors de la crise liée au coronavirus, ont ainsi assuré les Toffees. Le club a fermement exprimé son mécontentement au joueur et lui a fait comprendre qu’un tel comportement était totalement inacceptable.» A en croire le Mirror, cet écart de conduite faudra à l’international italien une sanction disciplinaire et pourrait même précipiter son départ, l’attaquant débarqué de la Juventus Turin pour 28 millions d’euros n’ayant pas convaincu avec un seul et unique but en 22 apparitions.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire