Déconfinement : en Ile-de-France, Valérie Pécresse demande aux entreprises de poursuivre le télétravail

© Fournis par Franceinfo

Dans une interview au « Journal du Dimanche », elle demande à ce que 100% des personnes qui télétravaillent en Ile-de-France puissent continuer à la faire la semaine du 11 mai, et 80% d’entre eux jusqu’à l’été, afin de désengorger les transports.

Tout le monde ne reprendra pas le chemin du bureau. Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, dimanche 3 mai, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse a présenté son « plan pour déconfiner » la région, qui compte parmi les plus touchées de France par l’épidémie de coronavirus. Elle demande que les salariés « aujourd’hui en télétravail ne retournent pas au bureau la semaine du 11 mai », et ce afin d’éviter d’engorger les transports en commun. « Avec l’Etat, nous proposons que 100% des salariés qui sont aujourd’hui en télétravail ne retournent pas au bureau la semaine du 11 mai. Nous voulons tendre vers un objectif de 90% la deuxième semaine, puis 80% jusqu’à l’été », déclare-t-elle.

Dans une région aussi dense que l’Ile-de-France, l’organisation du déconfinement est crucial, particulièrement dans les transports en commun empruntés par 5 millions de voyageurs chaque jour.

La présidente de la région IDF demande par ailleurs à l’Etat de rendre obligatoire l’attestation des employeurs, que les salariés devront avoir pour prendre les transports en commun, et souhaite la mise en place d’une amende de 135 euros pour défaut d’attestation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire