Loi sécurité globale : la majorité va « réécrire » le controversé article 24

« Nous savons que des doutes persistent encore » et « nous devons éteindre ces doutes », a justifié le patron du groupe LREM, Christophe Castaner.  Source AFP

L’annonce intervient au lendemain d’un week-end de protestations dans plusieurs grandes villes de France. Lors d’une conférence de presse à l’Assemblée lundi 30 novembre, le patron du groupe La République en marche, Christophe Castaner, a fait savoir que la majorité parlementaire allait proposer « une nouvelle écriture complète » du contesté article 24 de la proposition de loi sur la sécurité globale. 

« Ce n’est ni un retrait ni une suspension, mais une réécriture totale du texte » a-t-il martelé en parlant d’« une proposition » qu’ils vont faire au gouvernement.

Cette nouvelle rédaction « sera conduite dans le cadre d’un travail collectif aux trois groupes de la majorité » (LREM, Agir et MoDem), a ajouté Christophe Castaner.  Dès lundi soir, « nous rencontrerons le Premier ministre et les membres du gouvernement concernés pour un premier échange », a-t-il affirmé. « Nous pourrons alors, dans ce cadre et dans le cadre de nos prérogatives constitutionnelles respectives, discuter du véhicule législatif et du calendrier. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire