Les États-Unis lèvent les restrictions de ses représentants dans les contacts avec Taïwan

US Secretary of State Michael Pompeo speaks during a press conference with Iraq's Foreign Minister Fuad Hussein at the State Department in Washington, DC on August 19, 2020.

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a annoncé, samedi, la levée des restrictions qui avaient été imposées dans les contacts entre les responsables américains et leurs homologues taïwanais. Une mesure qui ne devrait pas manquer d’irriter les autorités chinoises.

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a annulé, samedi 9 janvier, toutes les restrictions imposées au fil des ans aux responsables américains dans leurs contacts avec Taïwan, qui s’est réjoui de cette décision.

« Le département d’État a créé des restrictions internes complexes pour réguler les interactions de nos diplomates, militaires et autres représentants officiels dans leurs relations avec leurs homologues taïwanais », a indiqué le secrétaire d’État dans un communiqué.

« Les États-Unis avaient pris ces mesures unilatéralement, pour satisfaire le régime communiste à Pékin. C’est fini », a-t-il ajouté.

Mike Pompeo n’a pas précisé la nature des restrictions et cette annonce apparaît largement symbolique, une loi de 2018 autorisant déjà « des responsables à tous niveaux du gouvernement, y compris des membres du cabinet occupant des fonctions de sécurité nationale, des militaires et d’autres représentants officiels du gouvernement à se rendre à Taïwan et à rencontrer leurs homologues taïwanais ».

L’ambassadeur de Taïwan aux États-Unis, Hsiao Bi-khim, a salué cette décision. « C’est la fin de décennies de discrimination », a-t-il écrit sur Twitter. « C’est un très grand jour pour notre relation bilatérale. Je me réjouis de chaque opportunité », ajoute-t-il.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*