Disparition de Diary Sow: la diaspora sénégalaise fortement mobilisée

© Consulat du Sénégal/Montage BFMTV Diary Sow a disparu depuis le 4 janvier.

L’étudiante sénégalaise de 20 ans n’a plus donnée signe de vie depuis le 4 janvier. Des actions sont menées pour alerter sur la disparition de cette brillante élève du lycée Louis-le-Grand à Paris.

Le nom de Diary Sow figure dans les « tendances » sur Twitter, ces expressions les plus recherchés sur le réseau social. Ce constat démontre la mobilisation importante qui est en place pour tenter d’alerter et de retrouver la jeune étudiante sénégalaise de 20 ans, qui n’a pas donné signe de vie depuis le 3 janvier dernier.

Depuis que sa disparition a été rendue publique, la communauté sénégalaise s’est largement mobilisée pour retrouver la jeune étudiante. Sur les réseaux sociaux, le mot-clé #RetrouvonsDiarySow a été créé la semaine dernière et ne cesse d’être relayé depuis.

« On ne peut pas rester les bras croisés », explique à BFMTV son initiateur, Daouda MBaye. « On fait tout pour la retrouver », explique au Monde Thierno Laye Fall, le président de la Fédération des étudiants et stagiaires sénégalais de France (Fessef).

Une forte mobilisation sur les réseaux sociaux

L’appel à témoins pour signaler la disparition de Diary Sow a été repris sur le compte du consulat sénégalais en France et là encore relayé par des personnalités d’origine sénégalaise comme l’acteur Omar Sy ou l’écrivaine Rokhaya Diallo.

Au Sénégal, l’inquiétude est profonde également et les appels à la retrouver se multiplient. La ministre sénégalaise de la Femme, Ndeye Saly Diop Dieng a exprimé dans un tweet tout son soutien à la mère et à la famille de Diary Sow. L’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Serigne Mbaye Thiam a remercié tous ceux qui se mobilisent pour retrouver Diary Sow.

Le week-end dernier, la communauté sénégalaise était également dans la rue pour distribuer des tracts relayant l’appel à témoins lancé pour retrouver la jeune fille. Une centaine de personnes s’est rassemblée aux alentours du lycée Louis-Le-Grand dans le Ve arrondissement de la capitale et à proximité de la résidence étudiante où habite Diary Sow, dans le XIIIe arrondissement. Selon une source consulaire, la jeune fille a badgé une dernière fois dans le bâtiment le 4 janvier.

« Bonne collaboration » entre la France et le Sénégal

Scolarisée au prestigieux lycée parisien Louis-le-Grand, c’est la direction de l’établissement qui a signalé sa disparition, inquiète que cette brillante élève de classe préparatoire, élue « meilleure élève du Sénégal » deux années de suite, en 2018 et en 2019, et disposant d’une bourse d’excellence pour étudier en France, ne se présente pas au lycée le jour de la rentrée la semaine dernière.

Rapidement une enquête a été ouverte pour « disparition inquiétante ». Le président sénégalais Macky Sall a demandé à ce que toutes les démarches nécessaires soient entreprises pour retrouver l’étudiante. Lundi, l’ambassadeur et le consul du Sénégal en France ont salué la réactivité des services français et ont évoqué une bonne collaboration entre les deux pays. La mère de Diary Sow pourrait d’ailleurs venir en France pour participer aux recherches pour retrouver sa fille.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*