Violences sexuelles en RDC : l’OMS pointée du doigt – Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’OMS, s’excuse

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’OMS

Une commission indépendante chargée d’enquêter sur les violences sexuelles auxquelles se sont livrés des employés de l’OMS en RDC a conclu le 28 septembre à des « défaillances structurelles » et des « négligences individuelles » de l’organisation.

Une enquête réalisée par The New Humanitarian et la Fondation Thomson Reuters avait dévoilé en septembre 2020, différents témoignages de dizaines de femmes sur les viols commis par des travailleurs de l’OMS, alors engagés dans l’est de la RDC dans le cadre de la riposte à l’épidémie d’Ebola entre 2018 et 2020.

Tedros Adhanom Ghebreyesus qui brigue un second mandat à la tête de l’Organisation, a reconnu lors d’une conférence de presse, un jour sombre pour l’OMS et promet des poursuites à l’encontre des auteurs de ces actes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*